top of page
  • Jeannette Regan

1er Sommet suisse sur le système alimentaire


J'ai eu la chance de pouvoir participer au premier Sommet suisse sur le système alimentaire

le 2 février 2023 à l’Université de Berne. Ce sommet était organisé par la NGO Biovision, l’Association de l’Agriculture du Futur et Sustainable Development Solutions Network Switzerland, un membre du réseau des solutions pour le développement durable, une initiative des Nations Unies. Il a réuni des centaines d’acteurs politiques, NGOs, start-ups, pour présenter les résultats des travaux de 40 scientifiques suisses et d’une Assemblée citoyenne sur l’avenir du système alimentaire suisse. Des réprésentant.es des scientifiques et de cette Assemblée ont livré leurs recommandations directement au Conseiller fédéral

Guy Parmelin. Ces recommandations sont audacieuses et ambitieuses. Par exemple, la première est l’établissement d’un Fonds de Transformation avec une mise en place jusqu’en 2025.


Je soutiens Biovision depuis 20 ans. J’ai assisté au sommet pour m’informer principalement en profondeur sur l’Assemblée citoyenne. Je n’ai pas été déçue. L’Assemblée citoyenne, une première en Suisse qui était représentative de la Suisse, et le comité scientifique sont parvenus à des conclusions similaires.


La première partie de la journée, informative, était en plenum avec des discours tenus par des orateurs/oratrices varié.es. Pour les pauses, le repas debout et l’apéro, Foodoo (ensemble contre le gaspillage alimentaire) avait préparé des snacks et assiettes sains et délicieux en harmonie avec les limites planétaires en utilisant aussi des produits « jetés ». L’après-midi a commencé par des « impact sessions », dans lesquelles les participant.es étaient immergé·es. J’étais dans un groupe d’environ 20 participant·es francophones autour du thème innovation – comment implémenter quelques recommandations. La démarche aussi bien qu’en plenum et en trios était riche, et au bout de 90 minutes environ, nous avons fourni un travail intéressant et –avons pensé – utile pour la suite. La journée s’est poursuivie par une table ronde et pour finir, une discussion passionnée parmi des réprésentant·es de chaque parti politique majeur, ce qui démontre que nous devons agir ensemble au lieu de défendre simplement les intérêts d’un individu ou d’un parti. La presse était partout et il y aura certainement des reportages.

Plus d'informations, y compris les recommendations, se trouvent sur le site du SDSN.



3 views

Recent Posts

See All
bottom of page